ALGERIE/Ensemble pour la non-violence
   
 
  les facettes de la violence
3ème séminaire infirmier des Antilles et de la Guyane : les facettes de la violence en santé scolaire ( Rémire-Montjoly, 19, 20 et 21 octobre 2005) 25/10/2005

Un séminaire de plus sur la violence ? Pas tout à fait. Dans le monde de l’école, l’infirmier a une position privilégiée, proche de l’élève, à l’interface entre les parents et les enseignants. L’association guyanaise des infirmiers et infirmières de l’Education nationale va tenter au cours de trois journées de réflexion d’apporter un regard différent sur la problématique de la violence en positionnant l’élève en devenir au cœur des préoccupations.

Le public a envahi, ce mercredi matin, l’auditorium de Rémire-montjoly. Des infirmiers scolaires venus de la Guadeloupe et de la Martinique ont répondu à l’invitation de l’Association guyanaise des infirmiers et infirmières de l’Education nationale (AGIIEN). Christine Kerneur, conseillère technique du ministère de l’Education nationale à la direction de l’enseignement scolaire et le docteur Bodros, neuropsychiatre médecin spécialisé de la violence à Meaux, depuis qu’il avait quitté la Guyane..., ont également fait le voyage. Les participants ont été accueillis par l’inspectrice d’académie Sonia Francius et Flore Tribord, infirmière conseillère technique du recteur, initiatrice de la manifestation.

Trois journées ont été consacrées aux questions de violence en santé scolaire. L’intérêt d’un tel colloque réside dans l’approche globale de cette question qui touche aux différentes facettes de la vie de l’enfant et de l’élève, et pas seulement les questions de rejet de l’école par un élève ou des groupes d’élèves : La négligence alimentaire, les incivilités, les carences en soins, les abus sexuels, est-ce des formes de violence ? pouvait-on lire sur l’affiche de communication de la manifestation.

La communication, il en a beaucoup été question. La communication au sein de la famille, l’apprentissage précoce des règles de vie en société dans le respect de l’autre. La politesse, l’obéissance, le calme...L’exemplarité vient des adultes, parents et enseignants en premier lieu. Le dolo (proverbe créole), "Gran kouté piti, piti kouté gran", commun aux trois départements montre l’importance de la parole de l’enfant dans la relation à l’adulte.

Les phénomènes de violence font partie de la relation entre adultes et élèves, entre adultes, et entre élèves. La communication verbale, de même que la communication non verbale a de fortes incidences sur les comportements. L’attention à maintenir toujours du sens à cette communication reste fondamentale.

L’influence des mots, de la parole véhiculée au cœur même des échanges a été l’occasion d’analyse, le docteur Bodros réussissant avec bonhomie à ramener l’interrogation sur soi pour une prise de conscience individuelle du regard porté sur l’autre.

Au-delà des constats inhérents à un tel débat, des pistes d’action ont émergé dès la première matinée. La présidente de séance, le docteur Castor Newton, tout en relevant les points communs et les différences entre les trois départements, a souhaité que le séminaire soit l’occasion de la mise en perspective, dans l’espace et dans le temps, des expériences réussies, ici et là, dans le sens de l’amélioration des relations au sein de la communauté éducative et de la société globale.

Cet appel a été entendu, les actes du séminaire, à venir, devraient apporter une contribution précieuse à la communauté éducative tout entière et pas seulement aux infirmiers.

Laissons la conclusion au docteur Bodros :

« Il faut souligner la qualité des travaux présentés par les différentes équipes tant dans l’analyse du fond ( du moins dans la manière d’inscrire le vécu des phénomènes de réalité dans les terminologies institutionnelles...) que dans la forme ouverte à la fois à l’engagement personnel et à la discussion interpersonnelle. Très bon travail de réflexion et d’implication en général. »

-  Toutes les photos du séminaire...

haut de page

 

Les documents du séminaire

 

Discours du recteur
Allocution d’ouverture du recteur Jean-Michel Blanquer
Co
Guyane : la violence - 192.4 ko
Guyane : la violence
pdf - 132 Ko - 7 pages

Guyane : la violence - 176.5 ko
Guyane : la violence
Powerpoint - 177 Ko
ntenu
Martinique : violence en santé scolaire - 132.5 ko
Martinique : violence en santé scolaire
Powerpoint - 132 Ko

 
Guadeloupe : la violence sexuelle sur le blog - 125.1 ko
Guadeloupe : la violence sexuelle sur le blog
pdf - 125 Ko - 10 pages

Guadeloupe : la violence sexuelle sur le blog - 520.5 ko
Guadeloupe : la violence sexuelle sur le blog
Powerpoint - 520 Ko
de la nouvelle page
Bouton "J'aime" de Facebook
 
Publicité
 
 
vous etes deja 271148 visiteurs (741328 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
حمعية “معا ضد العنف”