ALGERIE/Ensemble pour la non-violence
   
 
  stat
Criminalité:Arrestation de plus de deux mille enfants en huit mois !
09.09.2009 Par Naila B./Zineb A.
Taille de police : Decrease font Enlarge font
image
Des chercheurs à l’université d’Alger en collaboration avec une équipe spécialisée de la gendarmerie, s’attèlent actuellement à établir un programme spécifique pour prévenir contre la délinquance en milieu juvénile, et prendre en charge les mineurs impliqués dans la criminalité sous toutes ses formes et les enfants victimes de violence.
  • Le programme conjoint du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, et de la gendarmerie nationale vise à renforcer les connaissances et les capacités de la cellule de la protection des mineurs relevant de la gendarmerie pour aboutir à des résultats efficaces sur la base d’une étude de la situation.
  •  
  • Le colonel Abderrahmane Ayoub, responsable de la communication au commandement de la gendarmerie nationale a expliqué hier soir lors d’un point de presse, que le nombre de cellules de la protection des mineurs créées en 2004 à Alger, Oran et Annaba sera revu à la hausse. Ces cellules sont encadrées par des psychologues et sociologues qui participent aux enquêtes sécuritaires avec les mineurs arrêtés ou victimes. La cellule se charge du suivi de l’état psychologique du mineur après son transfert au centre de protection des mineurs. Elle a réussi ainsi à réinsérer de nombreux enfants dans leur famille à travers un travail de proximité très dense avec les parents.
  •  
  • L’intervenant a souligné que de nombreux enfants vagabonds donnent une fausse identité lorsqu’ils sont arrêtés afin d’éviter le retour dans leurs familles.
  • Le colonel Ayoub, a par ailleurs fait état de l’arrestation durant les huit premiers mois de l’année, de 2177 mineurs âgés de moins de 18 ans, impliqués dans différents crimes, tel le kidnapping, l’homicide volontaire, ainsi que le crime organisé comme le trafic de stupéfiants et la commercialisation d’armes à feu.
  • Durant la même période, les services de la gendarmerie nationale ont recensé 1370 enfants, victimes de violences, particulièrement la violence sexuelle.
  •  
  • Le responsable de la communication au commandement de la gendarmerie nationale a souligné que le rôle de la gendarmerie, ce n’est pas seulement la répression, mais elle donne la priorité au travail de prévention et de sensibilisation. Les cellules de protection des mineurs ont mené dans ce sens 186 opérations de sensibilisation en milieu scolaire et sur les plages, en mettant l’accent sur la communication et l’écoute des préoccupations des jeunes qui peuvent prévenir contre la délinquance juvénile.
Nombre de lectures : 63

Bouton "J'aime" de Facebook
 
Publicité
 
 
vous etes deja 272583 visiteurs (746122 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
حمعية “معا ضد العنف”