ALGERIE/Ensemble pour la non-violence
   
 
  Tuerie dans un collège allemand
Etranger
jeudi 12 mars 2009
Tuerie dans un collège allemand : 16 morts VIDEO
AFP
Des policiers surveillent l'entrée du collège technique Albertville de Winnenden où s'est déroulée la tuerie. : AFP
Un ancien élève, âgé de 17 ans, a fait irruption, hier matin, avant d'ouvrir le feu dans deux classes. Un cauchemar qui rappelle le drame d'Erfurt, en 2002.
Dans les rues de Winnenden, ville de 25 000 habitants située au nord de Stuttgart (Bade-Wurtemberg), les habitants semblent hébétés. Ils se demandent si c'est vraiment chez eux que s'est produite la tuerie qui, hier, a fait 16 morts et 8 blessés.

À 9 h 30, Tim, 17 ans, fait irruption, armé et vêtu de noir, dans les locaux du collège technique Albertville, son ancien établissement scolaire. Dans deux classes, l'adolescent ouvre le feu, rechargeant son pistolet à plusieurs reprises. Neuf élèves, âgés de 14 et 15 ans, sont tués, ainsi que trois enseignantes.

« Ma voisine est couchée par terre »

Le tueur prend alors la fuite, s'emparant d'une voiture dont il chasse le conducteur et ouvrant le feu mortellement sur trois passants. Au terme d'une course poursuite de 40 km, arrivé sur un parking, il est touché lors d'un échange de tirs avec les policiers, dont deux sont blessés. Selon la police, Tim s'est finalement donné la mort, en retournant son pistolet Beretta contre lui.

« Mon frère Ivo m'a appelé en larmes en me disant : «Il se passe quelque chose de grave, ma voisine est couchée par terre je crois qu'elle est morte «, raconte Hannes Pashak, 16 ans. Il m'a dit qu'il y avait du sang partout et qu'il avait peur. » Son frère a survécu, mais son copain Ibrahim est mort.

Selon le site Internet du journal Tagesspiegel, une professeure a sauvé la vie de plusieurs élèves. Le tueur est entré dans sa salle de classe et a tiré sur trois ou quatre ados. Il est ensuite ressorti, peut-être pour recharger son arme. L'enseignante s'est précipitée pour verrouiller la porte que le tueur a alors tenté en vain d'ouvrir à coups de feu.

Rien ne pouvait laisser penser...

Durant la poursuite, l'école a été évacuée, tandis qu'une partie de la ville était bouclée. Les autres écoles de la région ont été fermées et les élèves interdits de sortie jusqu'en début d'après-midi. Des centaines de policiers ont fouillé les environs, y compris le domicile du tueur, dont la mère, selon les médias, était chez le coiffeur.

Alertés par les élèves grâce à leurs téléphones portables, les parents ont très vite accouru devant le collège. Mais, maintenus à distance, ils ont dû attendre dans l'angoisse avant d'avoir des nouvelles, alors que le tueur avait déjà pris la fuite.

Les élèves, les enseignants, ainsi que les familles ont été pris en charge par une trentaine de psychologues, dans une salle municipale, située à proximité du collège.

« Inconcevable »

« L'assaillant a tout simplement ouvert le feu à la ronde, il voulait détruire l'école, a déclaré à la presse Heribert Rech, le ministre de l'Intérieur de l'État régional du Bade-Wurtemberg. Il n'y avait rien de particulier dans ses antécédents, rien qui puisse laisser penser qu'une telle chose était possible. »

Une fois de plus dans ce type de drame, les motivations du tueur semblent incompréhensibles. On sait juste que Tim, fils d'une famille aisée, a « emprunté » l'arme à son père, qui en détenait 18 chez lui. Il avait aussi emporté 50 balles.

« Inconcevable », s'est indignée la chancelière Angela Merkel. Si la législation sur la détention d'armes à feu a été renforcée depuis la tuerie d'Erfurt, en 2002, l'Allemagne n'en reste pas moins le 3e pays, après les États-Unis et le Canada, sur la triste liste des États sujets à ce type de scénario.
Lorraine ROSSIGNOL (avec AFP).
 
Contenu de la nouvelle page
http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Tuerie-dans-un-college-allemand-16-morts-font-size=1-VIDEO-font-_3637-856269_actu.Htm
Monde : ALLEMAGNE
Un adolescent tue 16 personnes dont 10 collégiens

L’Allemagne était sous le choc hier après un massacre provoqué par un adolescent de 17 ans qui a abattu au moins 16 personnes, dont 10 collégiens, avant d’être lui-même tué dans un échange de coups de feu avec la police. Il s’agit du pire massacre dans le pays depuis 2002 lorsque 16 personnes, dont 12 enseignants, avaient été tuées dans un lycée d’Erfurt (Est) par un élève en échec scolaire qui s’était donné la mort.
Le tueur, identifié par les médias allemands comme Tim Kretschmer, ancien élève du collège Albertville de Winnenden, près de Stuttgart (sud-ouest de l’Allemagne), a fait irruption vers 9h30 (8h30 GMT) dans l’établissement où il a tué neuf élèves âgés de 14 à 15 ans, ainsi que trois enseignantes, dont une jeune femme qui travaillait là depuis quatre semaines, selon la police. Un dixième élève est mort de ses blessures à l’hôpital. Dans sa fuite, l’adolescent, armé d’un pistolet et vêtu d’une tenue camouflée noire, a tué trois passants, selon la police. «L’assaillant a tout simplement ouvert le feu à la ronde», a raconté un témoin non identifié cité par la chaîne d’information NTV. «Il rechargeait constamment son arme. Quand les premiers policiers sont arrivés sur place, ils ont découvert des corps dans deux salles de classe», a expliqué le chef de la police Konrad Gelden. «Le tireur voulait détruire toute l’école», a déclaré à la presse le ministre de l’Intérieur de l’Etat régional du Bade- Wurtemberg Heribert Rech. «Il n’y avait rien de particulier dans ses antécédents, rien qui puisse laisser penser qu’une telle chose était possible», a-t-il ajouté. S’exprimant à la télévision, la chancelière Angela Merkel a jugé «inconcevable» un tel massacre. Elle s’est dite «profondément choquée et horrifiée», selon son porte-parole Ulrich Wilhelm. Quant au président Horst Köhler, il a fait part de son «horreur» et de sa «tristesse», ajoutant que ses pensées et celles de son épouse allaient «aux victimes et à leurs familles». Le jeune homme, d’une famille aisée, a utilisé une arme appartenant à ses parents qui en possédaient 18, selon la police. Pour assurer sa fuite, tandis que la police appelait à la radio les automobilistes à ne pas prendre en charge d’autostoppeurs, le jeune tireur s’est emparé d’une voiture dont il avait chassé le chauffeur. Poursuivi par d’importantes forces de police, dont des tireurs d’élite assistés de chiens et d’hélicoptères, il a été rejoint 40 km plus loin dans un parking, où il est mort dans un échange de coups de feu après avoir blessé deux policiers, selon les autorités. Durant la poursuite, l’école a été évacuée, tandis qu’une partie de la ville était bouclée et des parents bouleversés étaient pris en charge par des médecins dans une piscine proche du collège. Les autres écoles de la région ont été bouclées et les élèves interdits de sortie jusqu’en début d’après-midi. Des centaines de policiers ont fouillé les environs, y compris le domicile du suspect, dont la mère, selon les médias, était chez le coiffeur. Cette tuerie rappelle à l’Allemagne le cauchemar du 26 avril 2002 lorsqu’un élève de 19 ans avait tué 16 personnes à Erfurt avant de se donner la mort. Les lois sur la possession d’armes à feu avaient ensuite été durcies. En novembre 2006, un drame similaire avait été évité de peu à Emsdetten (Nord-Ouest), lorsqu’un ancien élève dépressif, vêtu de noir et bardé d’explosifs, avait pris d’assaut le collège de la ville et blessé 37 personnes avant de se suicider. Deux mois plus tôt, un tireur âgé de 22 ans avait tué un principal de collège et blessé une autre personne à Freising, près de Munich (Sud). Aux Etats-Unis, un homme a abattu mardi au moins 10 personnes dans l’Alabama avant de retourner son arme contre lui, selon les autorités. En novembre 2007 et en septembre 2008, deux fusillades avaient fait près de 20 morts dans des lycées finlandais. Le gouvernement finlandais a annoncé hier qu’il allait prochainement soumettre au Parlement une loi pour renforcer la législation sur les armes.

Format imprimable  Format imprimable

 

Nombre de lectures : 7

Bouton "J'aime" de Facebook
 
Publicité
 
 
vous etes deja 271148 visiteurs (741239 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
حمعية “معا ضد العنف”